Consommons local : La 5e édition du Burkin’daaga se tient sur le site du Fespaco

Consommons local : La 5e édition du Burkin’daaga se tient sur le site du Fespaco

24 novembre 2022 Non Par Désiré Sawadogo


La 5e édition de la foire du consommons local, Burkin’daaga a officiellement ouvert ses rideaux ce mercredi 23 novembre 2022 au siège du Fespaco, à Ouagadougou. Elle se tiendra sur une semaine, avec des expositions purement Local, made in Burkina.

Du 21 au 27 novembre 2022 , le site du Fespaco abritera l’acte 5 de la foire Burkin’daaga qui signifie en langue nationale Mooré “le marché des burkinabè”. Elle est une initiative de l’association “Burkina Wameedo” et se veut être un tremplin pour la promotion du consommons le made in Burkina.

La Pco, SIBILA SAMIRATOU OUÉDRAOGO

Le thème retenu pour cette édition est «crise économique et alimentaire : défis et opportunités pour une adhésion populaire». Ce thème a été choisi au regard de la crise Ukrainienne et au covid 19 qui ont démontré la fragilité économique de nos pays, du fait qu’il leur manque certaines matières premières, les producteurs étant en situation de guerre.

À cette foire du consommons local burkinabè, des vendeurs et créateurs des produits locaux burkinabé qu’ils soient modernes ou traditionnels exposent leurs marchandises afin de les faire découvrir à la population.

Aussi, les organisateurs ont indiqué que sur place, les exposants proposent une variété de produits. Parmi ces produits, l’on peut citer des produits sanitaires entrant dans le cadre de la médecine traditionnelle pour les soins de maladie ; des produits alimentaires issus du terroir burkinabè comme des jus, des céréales, de la boisson alcoolisée, de la viande, les produits du digital, etc.

À écouter le représentant des exposants, Il y a un grand besoin d’accompagnement, afin de pouvoir mieux valoriser les produits du pays. Le constat déplorable est que les burkinabè préfèrent les produits de l’extérieur peu importe la cherté. «Il y a des gens, quand ils vont venir demander le prix d’un produit et qu’on leurs donne le prix il vont dire que c’est cher, pourtant si ça vient de l’extérieur, le prix n’est pas un problème pour eux. Nous devons être les premiers ambassadeurs des nos produits locaux.». Le représentant, Mahamadi Sanfo

Ibrahim Ouedraogo, président de Burkina Wameedo

Ibrahim Ouedraogo, président de l’association Burkina Wameedo a terminé avec un cris de cœur, «il faut que les Burkinabè sachent que le Burkina ne sera construit que par les Burkinabè eux-mêmes et le champ de bataille de notre association est la valorisation du consommons local, consommer local est un acte patriotique» a-t-il martelé.

L’association nourrit un projet de création de la première boutique de produits made in burkina en 2023.

Désiré Sawadogo
CS médias