Football féminin :”Tout ne se résume pas seulement au niveau des perdiemes “Yacouba Guira de Danta AC

22 novembre 2022 Non Par ramde

Terminé 4e du championnat féminin de première division écoulée,le Danta AC garde le même objectif qui est d’occuper la 3e place à l’issue du championnat à venir.
Pour cela, les filles de la cité de Bankuy affutent leurs armes au niveau de leur camp de base pour entamer la nouvelle saison.
Une équipe de CS médias est allée rencontrer le coach Yacouba Guira de Danta AC de Dedougou dans un entretien sur la vie du club à quelques jours du démarrage du championnat national féminin de football.

Voici donc l’exclusivité de cet entretien :

CSm:Bonsoir coach.

YG:Bonsoir à vous.

CSm:Comment se passe la préparation de la saison ici à Danta ?

YG:La préparation à l’heure actuelle n’est vraiment pas simple parce qu’on a pas d’effectif.La plupart de nos joueuses sont des élèves alors que les séances d’entraînement débutent à 17h, ce qui fait que beaucoup n’arrive pas à y prendre part tous les jours.

CSm:En sus de l’effectif dans quelles conditions travaillez vous ?

YG : Les conditions, c’est du volontariat parce qu’il n’y a pas de primes de motivation en entendant le démarrage du championnat. En plus de cela le terrain sur lequel nous travaillons n’était pas praticable à cause de son état humide.

CSm :Nous allons revenir un peu sur l’effectif, est-ce que cette année il y a eu des départs et des arrivées ?

YG :Oui beaucoup de départs mais côté arrivées on a qu’une seule qui doit venir.On a perdu beaucoup d’éléments.D’autres c’est pour des raisons d’études mais d’autres il n’y a pas de raisons.Peut-têtre qu’elles ont été influencées par d’autres qui ont peut-être proposé mieux que nous.

CSm :Alors l’année dernière l’objectif était d’occuper la 3e place du championnat, est-ce que cette année l’objectif va changer ?

YG :On va commencer avec ce même objectif, viser le 3e rang. Pour la coupe du Faso, on va essayer de voir si on peut atteindre la finale. Il faut attendre le début pour pouvoir peut-être changer d’objectif.

CSm:Vous êtes un habitué du championnat, quelles sont vos attentes vis-à-vis de la structure organisatrice du championnat féminin qu’est la fédération burkinabè de football ?

YG:C’est toujours d’améliorer les conditions. Côté conditions parce que jusqu’à l’heure là on a pas encore reçu du matériel de la part de la fédération.Côté chaussures et autres, on se débrouille avec les anciennes en entendant.
C’est de voir comment ils vont améliorer les conditions surtout attribuer une bourse aussi au niveau du féminin parce que jusqu’à présent il n’y a pas de bourse pour les filles.C’est uniquement la subvention.

CSm:Parlons de la dernière CAN FÉMININE passée, il y a eu un élément de votre effectif qui est allé représenter le Burkina Faso avec l’équipe nationale, comment vous vous êtes sentis lorsque vous avez appris sa convocation en tant que son encadreur ?

YG:Oui! en tout cas, ça m’a honoré, j’étais vraiment satisfait. Mon objectif même était que ça dépassât un seul élément. Même au niveau des petites catégories on pouvait proposer d’autres mais à notre grande surprise, nous n’avons pas été informés sur le regroupement.

CSm :Nous allons parler de vos dirigeants, quelles sont vos attentes vis-à-vis d’eux ?

YG:Pour nos dirigeants, ce qu’on attend d’eux c’est surtout d’encourager les filles. De grouiller les motiver.Tout ne se résume pas seulement au niveau des ” perdiemes” mais il y a le management qui compte beaucoup.

CSm: Est-ce que vous bénéficiez du soutien de votre ligue ?

YG :Oui on bénéficie du soutien de la ligue. Le président de la ligue est chaque fois à nos côtés. Même le communicateur, le SG. Beaucoup de membres de la ligue passent au terrain pour encourager, conseiller les filles.

CSm:Nous sommes à la fin de l’entetien votre dernier mot maintenant.

YG : Notre dernier mot c’est de demander à la fédération d’avoir un regard sur le football féminin comme je l’avais dit au préalable.
C’est de grouiller attribuer une bourse au niveau des filles. Même si c’est quelque chose de 15000f par mois, cela peut encourager les filles. Nous profitons aussi remercier le président de la ligue et tout ceux qui nous appuient, nos supporters.

Csm:C’est la fin de l’entretien, merci coach.

Entretien réalisé par Pawendtaoré ouedraogo correspond.